Quelles précautions avant de construire sa piscine soi-même ?

Quand on sait que la construction d’une piscine par un professionnel coûte entre 15 000 et 50 000 euros, on comprend très vite les motivations animant les particuliers désireux de construire eux-mêmes leur piscine. Mais avant de se lancer dans un tel projet d’envergure, il est important de se poser en amont les bonnes questions.

Faire le point sur vos compétences

Championne européenne catégorie « piscine », la France enregistre près de 2 millions de bassins privés. Cette construction suscite un véritable engouement, car en plus de donner l’opportunité de faire des baignades rafraîchissantes en période estivale, elle apporte une plus-value à la propriété. Seule ombre au tableau : le projet est onéreux. Un budget minimum de 20 000 euros pour une piscine maçonnée est requis. En moyenne, un tel projet vaut entre 15 000 et 50 000 euros. Dans ce contexte, beaucoup de particuliers choisissent de se passer des services d’un professionnel en menant eux-mêmes la construction. Rien qu’en pensant aux économies en perspective, l’idée semble excellente. Cependant, ce n’est pas un ouvrage accessible à tous. La priorité est de faire le point sur vos propres compétences et celles des personnes qui viendront vous aider. Déterminez les domaines dans lesquels vous et vos proches êtes à l’aise. Pour éviter que le projet se transforme en cauchemar, assurez-vous aussi d’avoir les qualités indispensables pour un tel chantier. L’auto-construction exige un important sens de l’organisation, de la prévoyance, de la rigueur, de la patience, de la réflexion ainsi que de la ténacité et du courage pour faire face aux galères.

Trouver les bons matériels

Avant de vous lancer, L’édito de la Piscine recommande de faire une check-list des matériels obligatoires pour la construction. Vous aurez besoin de tout un lot d’équipements lourds pour ne citer que la tractopelle nécessaire au terrassement ou les bétonnières. L’idéal est de passer par la location plutôt que l’achat d’autant que ces outils ne serviront certainement qu’une seule fois.

Solliciter l’aide de professionnels sur certaines parties de l’ouvrage

Même si vous menez ce projet en auto-construction, il est recommandé de rester en contact avec un professionnel qui assurera un accompagnement personnalisé et suivra en même temps le chantier. Au besoin, vous pourrez demander à ce spécialiste de s’occuper de certains volets qui sont hors de vos champs de compétences comme le terrassement ou le dallage de la piscine. Dans la foulée, ce professionnel vous prodiguera des astuces et des conseils qui vous aideront à mener correctement l’ouvrage.

Choisir le bon modèle de piscine

Tous les types de piscines ne peuvent malheureusement pas s’envisager en auto-construction. La plupart du temps, les particuliers s’orientent vers les piscines en kit qui sont plus ou moins faciles à monter et aussi économiques. Sinon, les constructions traditionnelles continuent d’être très convoitées. En revanche, difficile d’installer une piscine en coque par exemple, car l’acheminement des matériaux peut vite se transformer en un véritable casse-tête.

Prévoir le temps nécessaire

En dernier lieu, il est essentiel de faire le point sur le temps que vous pourrez consacrer à ce projet. En règle générale, la construction d’une piscine par un professionnel s’étend entre 4 à 5 semaines. Si vous décidez de gérer le chantier vous-même, cela vous prendra au moins entre 2 et 3 mois.